Le talent


11 janvier 2021 17:23 | par RAKOTOMALALA Andri harivola

S’appuyer sur les « talents » est stratégique dans la promesse de Mikoné. En effet, le capital humain constitue l’avantage concurrentiel majeur pour mikoné, c’est pourquoi la gestion des talents et sa mise à disposition est devenue notre coeur de métier. Elle figure tout naturellement dans notre  facteur clé de succès. Découvrons cette notion et ses approches plus en détails.


Essai de définition


Même si la définition du « talent » varie d’une structure à une autre, il se définit par ce que l’individu fait mieux que les autres : un attribut individuel et une aptitude particulière. Il peut être inné ou acquis.


On pourrait définir le talent comme l' utilisation judicieuse de ses compétences et connaissances particulières au service de son potentiel .


Une autre définition : Le talent est une aptitude remarquable dans le domaine intellectuel ou artistique



  • Contrairement à une compétence, qui peut s'acquérir et se développer par la formation ou l'expérience, le talent est plus un atout naturel, voire inné. Il a besoin de conditions et d'un environnement particulier pour s'exprimer.

  • Contrairement à la performance qui peut se mesurer de manière chiffrée, la notion de potentiel est plus difficile à appréhender. Elle n’est pas liée à des résultats présents, mais à la capacité d’une personne à appréhender ses talents

  • Être talentueux, c’est d’abord réussir ce que nous entreprenons, avoir du succès au regard de nos réalisations.  Le talent revêt ainsi une capacité à « faire » sur la base d’un savoir plus ou moins rare qui est reconnu et tangible.


 


Historique simple.


À l’origine, le talent grec est un poids, qui permet de mesurer une quantité monétaire. C’est par métaphore qu’il désigne des aptitudes personnelles. Dans la fameuse « parabole des talents » de l’Évangile selon Saint Mathieu, un maître distribue à ses serviteurs cinq, deux et un talents d’or. Ceux-ci représentent des « dons » divins qu’il ne suffit pas de recevoir : chacun a le devoir de les faire fructifier.


Au début de la Renaissance, on distingue l’artiste de l’artisan par le talent. Chez l’artisan, la distribution des compétences doit être aussi homogène que possible : on se perfectionne sans se faire concurrence par la virtuosité, qui dérogerait à la loi du groupe. C’est le monde des guildes et des corporations. Dans le courant du XVe siècle, une nouvelle matrice apparaît : la rivalité des cours royales crée un système international de circulation des peintres réputés, ce qui favorise l’émergence de « stars » comme Michel-Ange ou bien Léonard de Vinci. On commence à reléguer la valeur d’imitation au profit de l’originalité : l’artiste doit non pas appliquer les règles de l’artisanat, mais se distinguer. Au XVIIIe siècle, l’art bascule vers l’expression originale de soi incarnée par le « génie ». Le talent devient alors source de réussite : les artistes renommés sont anoblis, et la société cherche à se décloisonner, mais marginalement. Dans la seconde moitié de ce XVIIIe siècle se développe une véritable technologie sociale de détection des talents dans les écoles militaires, où l’on voudrait remplacer l’aristocratie par la méritocratie. La réforme échoue : en ouvrant le jeu, peut-être aurait-on évité de nouvelles cascades de défaites militaires. La Révolution fait un bond en avant : dans l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, les citoyens sont déclarés égaux et admissibles aux emplois « sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents ». Cette tentative de théoriser ce que peuvent être de justes inégalités est l’un des grands casse-têtes inventés par la Révolution, qui divise encore notre société.


 


LES 34 TALENTS DE GALLUP 


Nous avons tous des points forts et des talents. Il est important de les mettre à jour et de s’appuyer sur nos forces au quotidien. Parmi cette liste qui répertorie 34 talents, sélectionnez les 5 qui font vraiment partie de vous. Si vous en trouvez plus de 5 (et c’est tant mieux!) interrogez les deux par deux par degré d’importance pour au final en retenir vraiment 5. Une question puissante que vous pouvez vous poser si vraiment vous avez du mal à prioriser vos talents: « de quel talent je ne pourrai pas me passer dans ma vie? »


1 – Le bosseur, l’accomplisseur (Achiever)
Caractérise les gens qui ont toujours besoin de faire quelque chose,
hyperactifs dans le sens positif du terme.
2 – Activateur – Le starter – Initiateur
Son domaine d’excellence: lancer, démarrer les choses. “Bon OK, on
y va quand ” Impatient de passer à l’action.
3- Adaptabilité / Flexibilité
Talent de la personne qui vit dans le présent et qui accueille les
événements imprévus avec facilité. Elle se sent bien avec l’idée que les
choses puissent se passer autrement que ce qui était programmé.
S’adapte à l’imprévu.
4 – Analytique – Objectif
Aborde la vie de façon rationnelle, aime les faits, veut la preuve de ce
que l’on avance, Personne logique et parfois distancée de ses
émotions.
5 – L’organisateur, l’orchestrateur
Savoir gérer plusieurs variables en même temps et les orchestrer pour
optimiser le résultat. Fonctionner en multi-tâches.
6 – Convictions personnelles
Forte conscience de ses valeurs et de ses convictions. Aborde le
monde à travers celles-ci. “Milite” pour leur défense. Intégrité.
Congruence.
7 – Leadership
Prendre les situations en charge. Commander, donner des directives.
Pour elle, la confrontation n’est pas un problème. Au contraire, c’est le
début de la résolution d’un problème.
8 – Communication
Savoir faire passer le message, le rendre captivant. Ne se contente pas
d’énoncer les faits. Sait mettre la forme, capter l’attention. Le conteur.
9 – Compétition
Talent de la personne qui est consciente du niveau de performance des
autres et qui se compare à elles. Son levier c’est être la meilleure. Elle
a besoin des autres pour être en compétition, ça lui donne l’énergie de
la motivation.
10 – Etre relié à plus large que soi (connectedness)
Se sentir relié aux autres et à l’univers. Conscience de la globalité.
Respect des interactions. Foi. Reliance.
11 – Passé
Personne qui prend le passé pour référence et qui aborde une situation
en fonction de celui-ci. Le passé sert à comprendre le présent. Savoir
d’où on vient, pour comprendre où on est et savoir quoi faire.
12 – Prudence /Vigilance
Fait particulièrement attention à où elle met les pieds – Sérieuse,
prudente, prend son temps, vérifie.
13 – Découvreur de potentiel
Personne qui voit le potentiel chez les autres et qui va pouvoir les
épauler en fonction de celui-ci. Le révélateur de talents.
14 – Discipline
L’univers dans lequel la personne évolue doit être prévisible: Besoin
de structurer le monde et il bâtit le monde en fonction de cela. A le
sens du détail. Spécifique. Décompose ses projets en étapes et mini
objectifs.
15 – Empathie
Capacité à se mettre à la place de l’autre et de ressentir ce qu’il
ressent.
16 – Justesse / Equité (Fairness)
Très important pour elle de se conduire de façon juste, de prendre les
décisions justes.
17 – Focalisation
Une fois qu’elle a pris une décision, ne la quitte pas et met le paquet
dessus. Reste centré sur l’objectif jusqu’à ce qu’il soit atteint.
Métaphore de la torpille ou du laser.
18 – Futuriste / Visionnaire
Détecte avant les autres ce qui va arriver. Capte les courants faibles.
Visionnaire. A une vision du futur qui pour elle est aussi forte que le
présent. Pionnier.
19 – Harmonie
Génère de l’harmonie autour de lui.
20 – “ Ideation”
Jouer, jongler avec des idées. Brasser les idées : comment cela se
passerait si…et puis si…et si… Brainstorming – Aborder le monde avec
des yeux neufs. Créativité.
21 – Intégration
Savoir inclure les gens dans un groupe. Fédérer. Se sentir accueilli.
Générer un sentiment d’appartenance.
22 – Individualisation
Etre en lien sur mesure avec l’autre = détecter ce qui est unique chez
quelqu’un et le manager en fonction de cette spécificité.
23 – “Input” – Entrée d’information
Prend plaisir à engranger de l’information. Collectionneur.
Documentaliste. “Cela peut toujours servir”. Stocker.
24 – “Intellection”
Goût pour l’activité intellectuelle. Creuser. Approfondir.
25 – Apprentissage
Soif d’apprendre. Apprendre pour le plaisir, sans chercher forcément à
développer une expertise dans un domaine ou un autre.
26 – Optimiser
Sait où est le gisement. Tirer le meilleur parti d’un système ou d’une
situation. Faire encore mieux ce qui marche déjà bien. Dégager de
nouvelles marges.
27 – Réparer
Goût pour réparer ce qui est cassé. Pose un diagnostic et trouve des
solutions pour réparer.
28 – Attitude positive
Personne dont l’enthousiasme est contagieux. Le verre est à moitié
plein.
29 – Relationnel
Nourrir et entretenir une relation, générer un haut niveau de confiance,
fidéliser.
30 – Responsabilité
Fort sens de la responsabilité. S’engage sur ce qu’elle dit et fait.
Honnêteté, loyauté. Il en va de sa réputation.
31 – Confiance en soi / résilience
Personne qui a la conviction qu’elle rebondira toujours. Assurance et
confiance en soi, certitude qu’elle s’en sortira. En référence interne.
Ne se laisse pas démonter par la critique, résilience.
32 – Différence/ originalité
Personne pour qui il est important de se distinguer, qui a besoin d’être
entendue, regardée, admirée, et qui veut sortir du lot. L’excentrique.
33 – Sens stratégique
Anticiper, choisir les meilleurs angles d’approche.
34 – Pouvoir de conviction
Talent à convaincre les autres, les rallier à son point de vue, les
“retourner” rapidement. Conquérir, séduire, “vendre”… (Après, ça
l’intéresse moins).


 


 

Image

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :